MONEY (five)

Ce qui assure la richesse c’est à dire la suprématie de quelques-uns c’est la création monétaire permanente. il y a toujours un nouvel argent avec lequel payer cette suprématie. mais il y a un hic. si la création monétaire est trop rapide la valeur de l’argent créé baisse. pour éviter ça ces quelques-uns ont recours à un subterfuge : créer des marchandises —la pacottille— qui monopolise alors une partie du flux monétaire et assure son retour vers le haut. Alors l’industrie n’a pour but que de permettre à l’argent de conserver sa valeur, son pouvoir, qui est et qui reste celui d’acheter non pas les biens… mais les personnes.

4 commentaires

  1. acheter non pas les biens… mais les personnes….?
    j aimerais que tu m en dises un peu plus—
    je me demande ce qui se passerait si on arrêtait d acheter des pacotilles justement –si on entrait tous en décroissance –si on arrêtait de travailler et de consommer alors on deviendrait inutile pour ces quelques uns -que se passerait il ? est ce que ce serait un des coeurs de la révolution ? serait on éliminer ?
    Ca me fait aussi penser a ton texte : « de la production a la poubelle » – être conscient qu un objet va quasi direct a la poubelle –peu importe la durée très courte de sa soit disant « utilité » —
    je deteste les objets ! et je me cite ci dessous 🙂 :

    « je hais les objets
    il n y a pas d objets
    le monde est saturé  »

    (give me a break – 2000)

    1. je suis persuadé que l’argent est une fiction en effet… qu’il n’existe pas… seul le pouvoir qui le soutient existe (a travers 1- les armes 2-une ideologie…du travail par exemple, de la reussite,la famille, etc)
      donc si tu as bcp d’argent mais que le pouvoir qui soutient cette monnaie s’effondre… et bien tu as plus rien!
      par contre si tu perds tout mais que tu es resté dans le cercle du pouvoir… et bien tu es a nouveau bourré de fric quelques temps plus tard (Tapie par exemple… et cent autres)
      donc la seule chose qui compte c’est le pouvoir (c’est a dire finalement les armes, la terreur, mise en place aussi par l’ideologie, la religion)
      donc… ceux qui sont ‘riches’ possedent non pas des objets… ils s’en foutent un peu des objets… mais des personnes, des esclaves
      nous sommes leurs esclaves
      sauf… si nous refusons de considerer leur pouvoir (par exemple l’argent)
      cf Epictete?
      😉

      1. est ce que nous sommes leurs esclaves ? et dans ce cas on peut s ‘affranchir —
        ou est ce que c est pire ?- nous sommes juste menacés de mort — non pas esclaves mais menaces d ‘être eliminés de différentes manières si on ne joue pas le gentil travailleur/consommateur— – je veux dire que ce n est pas le rapport tyran /esclave dont parle Epictete mais un rapport plus tordu insidieux complexe — ou on est soit disant LIBRE !!
        « ils » possèdent les armes et l armée / la police / les agents de sécurité etc – tout ceux qui sont prêts a tuer pour eux –
        d’ou ceux qui pensent que la police doit être avec nous – et comme le disait Hazan ou je ne sais plus qui – la révolution du 14 juillet ça a marche parce que l armée n a pas tire —

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *