DE LA TERREUR … AU QUOTIDIEN

26 SEPTEMBRE 2016
Conférence de presse du professeur d’université agressé lors d’un contrôle au faciès
https://www.facebook.com/quoimagueulefr/

Les deux enseigants de l’Université Paris I agressés lors d’un contrôle au faciès donneront une conférence de presse aujourd’hui à 15h
Suivez notre page facebook et twitter pour suivre en direct cette conférence de presse.

Les faits
«On va te violer, ça te plaît ça ? Je vais te violer et on va voir si après tu filmeras la police.» Un maître de conférence relaie sur Facebook le témoignage d’un de ses collègues (resté anonyme), qui relate un contrôle policier survenu ces derniers jours. L’auteur explique que dans une gare de banlieue, lui et une amie auraient assisté à l’interpellation violente d’une femme noire. Voulant filmer (comme la loi l’y autorise) afin de décourager les policiers d’être violents, il raconte avoir à son tour été pris à partie par plusieurs d’entre eux, qui l’auraient plaqué contre un mur :
«Et ils se lâchent. Crânes rasés, les yeux brillants, j’ai du mal à croire que la scène qui suit est réelle. « On va te tuer, tu es mort, on va te défoncer, je te crève là sur place dans dix minutes ». Et au fur et à mesure que les cartilages s’étirent sous la torsion, ils remontent mes poignets dans mon dos, et augmentent la torsion. […] Ils trouvent ma carte de prof précaire à la fac. « T’es prof ? Quand l’Etat islamique viendra à la Sorbonne tu vas les regarder en te branlant ? ». Celui de gauche : « Regarde-moi sale pédé. Sale pute. Tu habites là-bas hein ? (il montre mon immeuble). Je vais venir chez toi, je vais mettre une cagoule et je vais te violer ».»…..Lire la suite

2 commentaires

  1. enfin si… avec commentaire, finalement 😉

    On voudrait préciser qu’on ne s’interesse pas beaucoup aux… mouvements d’opinion. On n’est pas de ceux qui se scandalisent de telle ou telle strategie gouvernementale pour conserver le pouvoir (comme celle aujourd’hui de donner carte blanche a sa police avec des resultats prévisibles). Machiavel a tout dit sur le sujet du prince dont finalement la tache principale est… de le rester. La notre est de l’en empecher, elle n’est pas aisée et cela ne se fera pas avec des émotions vite oubliées !

    Si on ajoute malgré tout a la déferlante en publiant ce post c’est parce qu’il fait echo a notre post

    DE LA TERREUR COMME MODE DE GOUVERNEMENT

    Ne nous trompons pas: Comme le dit tres justement la victime, il s’agit d’un cas tout a fait ‘banal’. Ce qui ne l’est pas c’est que ce ‘fait divers’ ait pris une telle dimension dans les réseaux… mais l’effet de ‘scandale’ est a double tranchant : Il opere (les violences policieres operent) un clivage social dangereux.

    D’un coté monsieur propre (pardon madame), qui travaille, produit, nourrrit sa famille, se tait et se terre a la maison (et j’oubliais l’essentiel, qui consomme). De l’autre, et bien, nous sommes tous des terroristes.

    Ce clivage est la grande vedette de l’information du coté des medias ‘dependants’ qui arrosent impertubablement 90% des français de leurs propagande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *