de l’être ensemble – du temps collectif – de la révolution et du 31 mars 

 

 

 

 

 

 

début déc  – le petit groupe de Ecologie debout dans un micro café du vieux Paris – Hollande vient d’annoncer qu’il ne se re-présenterait pas mais je n’ai rien écouté – je n’écoute jamais ces hommes politiques – ils sont trop laids – ils ne m’intéressent pas du tout – ce sont des pantins – des majordomes – des esclaves – des sales tronches bouffies 🙂

j’essaie d’allumer une bougie que je viens de trouver – j’aime bien allumer des bougies en pensant – ÉVEIL DE LA CONSCIENCE  – ÉVEIL DE LA CONSCIENCE – le présent – le feu m’aide –

je suis la – à essayer d’allumer la bougie – autour le groupe parle – une quinzaine de personnes -je suis bien – il fait chaud – c’est l’hiver – il n’y a que notre groupe dans ce petit bar, tout au fond – brouhaha des voix – ça y est – FLAMME !

quelqu’un est en train de dire = L’ÊTRE ENSEMBLE – ÊTRE ENSEMBLE – L’ÊTRE ENSEMBLE

je lève les yeux et je vois = L’ÊTRE ENSEMBLE ! j’en fais partie – on est en cercle – en groupe – j’ entends encore une fois L’ ÊTRE ENSEMBLE – L’ÊTRE ENSEMBLE – ÊTRE ENSEMBLE

je vois qu’on est comme autour d’un feu – j’ai pensé ÉVEIL DE LA CONSCIENCE et j’ai un CLIN D’OEIL D’ÊTRE ENSEMBLE – une scène immuable – éternelle – UN GROUPE HUMAIN AUTOUR D’UN FEU EN CERCLE = LES YEUX BRILLENT AVEC LES FLAMMES

DES YEUX BRILLENT DANS LE FEU – ANIMAL – je vois L’ÊTRE ENSEMBLE – ANIMAL –

voila j’ai vu l’être ensemble –

plus tard Patrick lit un texte – il veut redonner une direction au mouvement – redonner du SOUFFLE -UN SOUFFLE – il dit = ON EST TOUS DES ZADISTES – ON EST TOUS DES ZADISTES -ça me plait beaucoup ! ON EST TOUS DES ZADISTES – ON EST TOUS DES ZADISTES –

il a lu son texte – personne ne dit rien – c’est la fin de la réunion – Patrick est plus âgé – plus tard il me raconte qu’il était très jeune en 68 – il a vu 68 – depuis sa passion c’est les révolutions -il me raconte l’Italie ou pendant 20 ans on allait dans n’importe quel squat = IL Y AVAIT DES ARMES PARTOUT – il me raconte l’Espagne – mai 68 –

je lui parle de ce qu’un ami m’a dit = NUIT DEBOUT C’EST MOINS POÉTIQUE QUE MAI 68 – cet ami n’a pas vu mai 68 et il ne s’est pas engagé dans NUIT DEBOUT – Patrik me répond = NUIT DEBOUT C’EST TRÈS POÉTIQUE !  je sens le bonheur m’envahir – NUIT DEBOUT C’EST TRÈS POÉTIQUE !  le bonheur m’envahit – NUIT DEBOUT C’EST TRÈS POÉTIQUE !

pourtant lui a vu mai 68 – je me détends – je suis pleinement heureuse – j’en ai marre du : C’ÉTAIT MIEUX AVANT ! dans l’art aussi il y a toujours quelqu’un pour dire C’ÉTAIT MIEUX AVANT –

j’ai pleinement vécu NUIT DEBOUT et c’est un MOUVEMENT TOTAL POÉTIQUE – on parle au bord de la Seine – les autres sont partis en groupe dans l’autre sens – ils n’ont rien dit à Patrick sur son texte – je lui dis que j’aime beaucoup son idée = NOUS SOMMES TOUS DES ZADISTES !

OUI C’EST ÇA QUE JE VEUX ÊTRE À PARIS – QUE JE SUIS À PARIS !       Paris la Cour de France – une des 4 villes les plus chères au Monde – où je ne suis donc pas censée être – puisque = JE NE VEUX PAS TRAVAILLER – je vis sans argent – mais justement je veux être la ! que des gens décalés – DES ZADISTES – soient la aussi – au centre du bizness – JE SUIS UN ZADISTE – J’OCCUPE PARIS – NOUS SOMMES DES ZADISTES – NOUS OCCUPONS PARIS

Patrick dit = OUI C’EST VRAI – ON A OCCUPÉ – PARIS REPUBLIQUE  – ON L’A FAIT – ON PEUT LE FAIRE – ET LE REFAIRE

Je lui parle d’une phrase que j’ai écrite pour -BREAK HOTEL -je vivais à Anvers à ce moment la = ÊTRE À SON PROPRE RYTHME EST UNE RÉVOLUTION – ÊTRE À SON PROPRE RYTHME EST UNE RÉVOLUTION

on parle de ces réunions qui nous font ‘chier’ – ou il y a toujours quelqu’un pour sanctionner : DES MODÉRATEURS – DES FACILITATEURS – OUI ON EN PARLE – NON ON N’EN PARLE PAS – ON AVANCE – ALLEZ HOP -ORDRE DU JOUR – POINT SUIVANT – TU AS ASSEZ PARLÉ – et puis : LA TERREUR DES QUESTIONS DE FOND – LA TERREUR DE PERDRE DU TEMPS – LA TERREUR DES QUESTIONS – QUI NE MÈNERAIENT À RIEN – une terreur totale d’être – INEFFICACE – IL FAUT RÉGLER LES PROBLÈMES – IL FAUT RÉGLER LES QUESTIONS – et rentrer chez soi le plus vite possible – à cause du TAF –

Patrick est en train de dire = OUI – ON EST SORTI DU TEMPS DE LA RÉVOLUTION – ON -FAIT- DES RÉUNIONS – oui c ‘est ça = ON -FAIT- DES RÉUNIONS si possible en 2 h où on passe en revue = L’ORDRE DU JOUR – L’ORDRE DU JOUR = ON ORDONNE LE JOUR on passe en revue LES PROJETS – LES ÉTATS DES LUTTES = ou en est EUROPACITY ? OU EN EST NDDL ? BURES ? QUI FAIT QUOI ? pas le temps de parler de questions de fond – PAS LE TEMPS – LE TEMPS DE RIEN – on parle de = QUAND EST LA PROCHAINE REUNION ? EST CE MIEUX LE MARDI ? LE MERCREDI ? LE JEUDI ? À QUELLE HEURE ? ON VOTE À MAINS LEVÉES

il fait très froid au bord de la Seine – j’aime ce fleuve – sauvage – le coeur – est ce les plus jeunes qui sont comme ça ? ils ne veulent parler de RIEN – PARLER DE RIEN – Patrick me dit = non Hadrien en a eu marre aussi de leurs réunions – il est jeune – il s’est barré –

pareil à Alternatiba  – je suis allée à une réunion de 2h exactement! une nana faisait le gendarme – la maitresse de réunion – tu as 3mn30 pour exposer telle question – y a t-il des oppositions? oui il y en a ! les oppositions c’est trop compliqué ! on les élimine ce soir et on passe au point suivant = tu as 2mn40- et l’autre de répondre qu’elle a gagné 50 sec sur le précédent point donc elle a droit à =3mn10 sur ce point la ! top chrono ! c’est vrai elle en a un! et elle est très fière de se chronométrer parfaitement! puis ils vont au café – mais pas tous – ! et la, tout a coup, il y a du temps – 3h s’écoulent tranquille à faire connaissance – alors je lui demande = pourquoi tu fais ça – je croyais que tu étais pressée? elle me dit = IL FAUT SEPARER LE TEMPS DE LA RÉUNION DU TEMPS AU CAFÉ – ELLE EST CHERCHEUSE À L’EHESS – ELLE A APPRIS A SÉPARER LES DEUX C’EST PLUS PRO !

OK JE SUIS ARTISTE ET JE MÉLANGE LES DEUX  – J’AI RE-APPRIS À TOUT MIXER – JE NE SÉPARE RIEN – JE ME CONTREFOUS DES SÉPARATIONS ! JE ME CONTREFOUS DE L’EFFICACITÉ ! JE SUIS ANTI-CAPITALISTE – JE NE FAIS PAS -DES RÉUNIONS – JE DÉTESTE CE SYSTEME

Patrick me dit = IL N’Y A QUE PENDANT LES RÉVOLUTIONS QUE LE TEMPS COLLECTIF SE TRANSFORME  – IL N’Y A QUE PENDANT LES RÉVOLUTIONS QUE LE TEMPS COLLECTIF SE TRANSFORME

on est toujours au bord de la Seine – le fleuve est sauvage immuable – c’est le coeur de Paris – j’aime l’eau  – j’entends ce qu’il dit – c’est très beau = IL N’Y A QUE PENDANT LES RÉVOLUTIONS QUE LE TEMPS COLLECTIF SE TRANSFORME – IL N’Y A QUE PENDANT LES RÉVOLUTIONS QUE LE TEMPS COLLECTIF SE TRANSFORME =

TOUT LE MONDE A DU TEMPS – TOUT LE MONDE SE PARLE – IL N’Y A QUE PENDANT LES RÉVOLUTIONS QUE LE TEMPS COLLECTIF SE TRANSFORME – IL N’Y A QUE PENDANT LES RÉVOLUTIONS QUE TOUT LE MONDE EST LA – fasciné par ce qui se passe  – heureux d’être la ensemble avec une force incroyable – sans peur  – N’IMPORTE QUOI PEUT SE PASSER – allez hop apéro chez —— être ensemble sans même le décider – personne n’a rien décidé – ça s’est passé = personne n’a prévu la chute du mur de Berlin = 15 jours avant on ne le savait pas  – on peut juste espérer   que – CA- se produise-

JE NE L’AVAIS JAMAIS VU – JE L’AI VU  = LA RÉVOLUTION – ET J’AI ÉTÉ PLEINEMENT HEUREUSE

je comprends – j’adore Patrick – il me parle de toutes les révolutions qu’il a vu depuis 68 – c’est sa passion  – Italie Espagne Chiapas NUIT DEBOUT NUIT DEBOUT – IL DIT = ON EST SORTI DE CE TEMPS = ON -FAIT- DES RÉUNIONS

C’est vrai = il y a même des – pros – de la réunion qui se pointent – fournissent des outils – de sociocratie – des chapeaux de Bono – c’est très bien – c’est très efficace = on accouche de décisions par – consentement mutuel – CONSENTEMENT MUTUEL –

pour certains le TEMPS DE LA RÉVOLUTION A DURÉ DEUX SEMAINES Pierre est en train de le répéter dans une autre réunion – IL RÉPÈTE TOUT LE TEMPS = NUIT DEBOUT C’EST FINI ! je me demande pourquoi il a besoin de toujours répéter ça ? il veut vite enterrer nuit debout – s’en débarrasser ? passer à autre chose ? il dit = ÇA N’A DURÉ QUE DEUX SEMAINES ! donc pour lui  ce temps collectif a duré deux semaines après il est retourné au taf ! à sa fille etc. c’est juste lui – pas le temps collectif des autres ! LE TEMPS COLLECTIF DES AUTRES !

CHACUN S’EST DONNÉ UN TEMPS COLLECTIF

 

 

radio-chatnoir-13 dec

 

13 déc – dans un café – au chat noir – émission de radio alternative = OU EN SONT LES LUTTES ?  Kevin nous répète = je suis grillé – j’ai tout donné – il n’a plus de temps -c’est ça qu’il dit tout le temps = JE N’AI PAS DE TEMPS – quand même il est venu représenter NUIT DEBOUT et parler à la radio – après il nous dit = il y a des gens qui m’attendent pour aller manger – JE N’AI PAS DE TEMPS – J’AI SIGNÉ UN CONTRAT DE RECHERCHE SUR LE REVENU CONTRIBUTIF ET JE TAFFE

MATTHIEU AUSSI M’A DIT PAR SMS À LA RENTRÉE = JE TAFFE ET JE JOUE AU BADMINTON – voila ça devait aussi vouloir dire RETOUR À L’ORDRE – L’ORDRE DU JOUR = ON TAFFE

en aout on se voyait – il avait le temps – encore dans cet HORS TEMPS DE LA RÉVOLUTION – MAINTENANT JE TAFFE ET JE JOUE AU BADMINTON ! FIN DE LA POESIE = JE N’AI PLUS DE TEMPS = FIN DU TEMPS DES RENCONTRES IMPROBABLES – DES RENCONTRES GRATUITES QUI NE MÉNENT NULLE PART – FIN DES BALLADES DANS LES JARDINS

hiver 2015 je dis à Christophe = j’ai tout mon temps – je suis décalée je ne suis pas dans le même temps que la plupart des gens – ça peut même créer des problèmes –  il me demande = QUE RESSENS TU VRAIMENT  = est ce un problème ? NON JUSTE UN DÉCALAGE – tu as peut être des problèmes sur ton compte en banque ? non je n’ai pas vraiment de problème – je suis très entrainée à vivre sans argent – alors accepte le décalage – ACCEPTE LE DÉCALAGE – ACCEPTE LE DÉCALAGE –

peut être c’est ça = JE RESTE DANS CE TEMPS RÉVOLUTIONNAIRE – JE ME FOUS DE -FAIRE- DES RÉUNIONS  = DE ME -TENIR- EN RÉUNION = DE BOUCLER- DES RÉUNIONS EN 2H OU EN 3H OU EN 4H – J’AI LE TEMPS – J’AI LE TEMPS –  JE VEUX BIEN PARLER DE CHOSES – QUI NE MÈNENT NULLE PART – -SENTIERS QUI NE MÈNENT NULLE PART- C’ÉTAIT LE TITRE  DE SON LIVRE – JE PRENDS LE RISQUE DE PARLER DE CHOSES QUI NE MÈNENT NULLE PART – DE SOULEVER DES QUESTIONS SANS FOND – DES QUESTIONS DE FOND – DE PARLER DE PROJETS UTOPIQUES D’AVENTURES – DE RESTER DANS L’UTOPIE

SI TU VEUX ALLER OU TU NE SAIS PAS  – VA PAR OU TU NE SAIS PAS – ST JEAN DE LA CROIX

AVANCE SUR TA ROUTE CAR ELLE N’EXISTE QUE PAR TA MARCHE -ST AUGUSTIN 354- 430

ET PARLER DE CE QU’ON FERA LE 31 MARS – Kevin est en train de dire = C’est l’hiver – il fait froid mais LE 31 MARS – ON SERA SUR LA PLACE  puis j’entends =il dit = INSTITUTIONNALISER NUIT DEBOUT – je ne comprends pas = que veut-il dire ? INSTITUTIONALISER NUIT DEBOUT

je lui dis = je ne comprends pas ce que tu veux dire  – IL ME RÉPOND UN TRUC COMME = ONE SHOT OU mariage – donc le mariage de Nuit debout et de république ?

je lui dis = il y a beaucoup de voies possibles ENTRE LE ONE SHOT ET LE MARIAGE – il dit = JE VOIS CE QUE TU VEUX DIRE

C’EST DÉJÀ CE QUE J’AVAIS DIT À MATTHIEU

TELLEMENT DE POSSIBILITÉS À INVENTER

 

 

 

 

 

 

4 commentaires

  1. bah c’est pas vraiment ce que j’ai dis, tu peux pas mettre « pierre dit nuit debout c’est fini »,. Je dis que c’est fini dans la forme ancienne, et que maintenant ca sort de sa coquille, et qu’il ne faut pas se focaliser forcément sur le groupe de gens qui restent de ce mouvement. Que globalement, on ne peut pas vraiment esperer dire « VENEZ A NUIT DEBOUT », et que la france entiere s’engouffre dedans, les gens s’en sont détournés à part les irréductibles et peu nombreux que nous sommes, mais que l’alternative en marche a plein de visages, de formes, de noms, et que c’est cela qui pour moi est la suite de ce truc qu’on appelle nuitdebout. Sinon, ca reste de l’entre soi, une marque que l’on met en avant. Et j’ai rien arrêté, je bossais déjà et je continue encore comme un forcené. J’ai du faire 4 burnout depuis le début du mouvement. Mais quand je vois qu’on a des reunions avec toujours les mêmes personnes, et que je vois pas plus de 200 personnes max dans ce microcosme des actifs de nuit debout, oui on effectivement loin des 3000 personnes par jour place de la république. Donc moi, mon rôle c’est d’aller voir aussi les autres qui bougent plutot que rester dans cet entresoi, ou il se passe des choses, mais la dynamique du changement n’est pas Estampillée « Nuit Debout », elle a 1000 visage, notre role à tous devrait être de créer ces liens justements. C’était pas ça Nuit Debout à la place ? Un mot de ralliement des initiatives ? Ne tombons pas dans le piège de l’identification, on risque de ressembler à un parti…

  2. C’est un bon débat, je trouve…
    C’est vrai qu’on se demande tous, que faire de Nuit Debout ?
    L’enterrer? L’exploser? S’accrocher? L’oublier?
    Toutes les options sont bonnes sans doute… a condition de ne pas sombrer dans la déprime!
    Et c’est pour ça que le texte de NG est genial!
    Parce qu’il est absolument poétique!
    Et parce qu’il est absolument joyeux!
    Un manifeste qui redonne courage dans une atmosphere d’apocalypse généralysée !

  3. les assemblées sont essentielles,
    les coins de bars sont essentiels,
    les assemblées et les coins de bars dialoguent peu mais l’un mange au râtelier de l’autre.
    le grain de sable dans la machine: parler des assemblées au coin de bar et comme au coin de bar aux assemblées.

  4. nuit debout, tenir le bon bout, tenir bon, tenir debout… message, commentaire, comment taire, sage… nuit debout, beaucoup de courage, beaucoup de plaisir, beaucoup d’interrogation… s’interroger, tendre, tendre vers… c’est que je préfère la tension, l’attention, tendre vers… debout la nuit, nuit noire, debout à l’avant du voilier à écouter le souffle des baleines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *