EuropaCity : « Des radis pas des caddies »

Les opposants à Europacity, futur temple de la consommation et du divertissement voulu par le groupe Auchan dans le nord de Paris, ont réussi à mobiliser plus de 1000 personnes dimanche 21 mai pour leur première grande manifestation à Gonesse. Radio Parleur était sur place et vous explique les raisons de la lutte contre ce grand projet inutile.


« Des radis pas des caddies. Des escargots pas des McDo. » Une fois n’est pas coutume, ce sont des enfants qui tiennent la banderole du « Cortège de tête » de la manifestation contre Europacity, dimanche 21 mai. C’est la première fois qu’un tel rassemblement est organisé sur les terres convoitées par Immochan (filiale du groupe Auchan) en vue d’y bâtir un nouveau temple de la consommation et du divertissement. Entre 1000 et 1300 personnes se sont réunies pour apporter leur soutien à une lutte qui dure depuis mars 2011, date de création du collectif pour le Triangle de Gonesse (CPTG), à l’initiative de la journée. « Nous avons enfin réussi à donner une dimension régionale à notre combat « , se félicite Bernard Loup, président du CPTG et figure historique de l’opposition à Europacity. A 70 ans passés, cet homme élancé et infatigable ne ménage pas ses efforts pour mobiliser les énergies.

Ce dimanche, plusieurs dizaines d’organisations étaient présentes, à la fois syndicales (Solidaires, CGT, la Confédération Paysanne), écologiques (les Amis de la Terre, France Nature Environnement, ATTAC, le réseau des AMAP, des Biocoop) ou sociales (le DAL). Des militants du COSTIF (Coordination pour la Solidarité des territoires en Ile-de-France et contre le Grand Paris) qui luttent contre d’autres grands projets inutiles ont fait le déplacement. On découvre ainsi de multiples combats locaux, comme celle pour la sauvegarde du parc de la Courneuve, portée par un collectif dont fait partie Valérie, venue à Gonesse par solidarité car « chacun est concerné par la bétonisation des terres dans tout le Grand Paris. Il s’agit ici de mouvements citoyens, loin des formes classiques du militantisme ».

Lire la suite sur Gazette Debout…


Classé dans À la une , Action , Appel , Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *